FILTRES COMPACTS HYDROFILTRE® 2

Filières compactes de 5 à 20 EH (Equivalents Habitants)

Agrément ministériel 2019-002

Nos filières compactes HYDROFILTRE® 2 sont des filières de traitement des eaux usées domestiques

Leur particularité, outre la version monobloc 2 en 1 pour 5-6 EH, est que nous utilisons un média filtrant naturel, recyclé et recyclable à base de coquilles de fruits à coque ⇒ 100% Français.

D’autre part, elles conviennent parfaitement au fonctionnement par intermittence des résidences secondaires comme principales.

Ainsi, vos projets pourront prendre vie avec nos filières compactes qui se déclinent en version monobloc 2 en 1 pour la 5-6 EHversion 2 cuves (fosse toutes eaux + 1 filtre compact) pour les filières de 7 à 12 EH ou encore 3 cuves (fosse toutes eaux + 2 filtres compacts) pour celles de 14 à 20 EH.

FILIÈRES COMPACTES DE 5 À 20 EH

HYDROFILTRE® 2


FILIÈRE HF05B-HF06B (5&6 EH)

Agrément 2019-002-ext01 & 2019-002-ext02


Odoo • Image et Texte
Odoo • Image et Texte

FILTRES COMPACTS H7, H9, H10 & H12 DES FILIÈRES HF07B À HF20B (7 À 20 EH)

Agrément 2019-002-ext03 à 2019-002-ext09


Odoo • Image et Texte
Odoo • Image et Texte

ECONOMIQUE & TOUT TERRAIN

  • Faible emprise au sol
  • Filière autonome ; aucun apport d’énergie requis
  • Eligible à l’éco-prêt (éco-PTZ)
  • Coût d’entretien réduit
  • Tenue en nappe phréatique

ECOLOGIQUE & 100% FRANCAIS

  • Innovation, conception et fabrication par la société Hydréal
  • Matériau naturel, recyclé et recyclable : massif filtrant à base de coquilles de fruits à coque produites en France
  • Faible bilan carbone

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT EN TROIS ÉTAPES

Le traitement est basé sur la technique du filtre compact biologique qui reproduit l'épuration naturelle de l'eau à travers le sol


1 – Le pré-traitement :

  • Le pré-traitement est réalisé par une fosse toutes eaux intégrée ou placée en amont du filtre compact.
  • La fosse est destinée à recevoir l’ensemble des eaux usées de l’habitation.
  • Elle permet la décantation des matières en suspension dans le fond de la cuve, où ces matières seront digérées et liquéfiées par des bactéries anaérobies créant ainsi des boues primaires.
  • Le second rôle de la fosse est de retenir les flottants et les graisses en surface, formant ainsi une croûte ou chapeau graisseux.

2 – Le traitement biologique :

  • L’eau pré-traitée arrive dans la chasse à auget du massif filtrant. Cette chasse alimente la rampe de répartition de façon à optimiser la distribution de l’eau sur la surface du filtre. Elle percole ensuite au travers du massif filtrant sur lesquelles sont fixées des bactéries aérobies qui assureront le traitement de l’eau.
  • L’apport en oxygène nécessaire au développement des bactéries se fait par une ventilation DN100. L’eau traitée est évacuée par un drain DN100 situé au fond du filtre.

3 – L’évacuation :

  • L’eau traitée en sortie de filtre doit être évacuée conformément à l’arrêté du 7 septembre 2009 modifié.
  • L’évacuation est prioritairement réalisée par infiltration dans le sol ou irrigation souterraine des végétaux.
  • Si l’infiltration dans le sol est impossible, il est ;nécessaire d’installer un poste de relevage (optionnel) permettant d’évacuer l’eau traitée vers le milieu hydraulique superficiel.

MISE EN OEUVRE DU FILTRE COMPACT

L’ensemble des opérations de pose, de raccordement hydrauliques et électrique le cas échéant doivent être réalisé par du personnel qualifié. Pour garantir le comportement structurel des cuves, il est impératif de respecter les conditions de mise en œuvre.

Sécurité des personnes : les couvercles d’accès sont fermés et verrouillables (verrou quart tour et tampons à visser sécurisé). Les couvercles ne sont pas faits pour marcher dessus. Leur conception permet de supporter une charge accidentelle.

Lors de la réalisation de la fouille, la protection des opérateurs doit se faire conformément à la réglementation nationale, et notamment, le port des EPI (équipements individuels de protection) doit être respecté afi n d’éviter tout contact avec les eaux usées.

Liste non exhaustive des EPI pouvant être utilisés : gants de protection, chaussures de protection, lunettes de protection, …

Les démarches et études de la parcelle doivent être réalisées conformément à la réglementation en vigueur afin  d’évaluer les contraintes liées à la nature du sol.

L’implantation du dispositif Hydrofiltre 2 doit respecter les préconisations suivantes :

Ces distances sont des préconisations, il est possible d’y déroger.

Pour des distances d’implantation inférieures, la pose se fera sous responsabilité de l’installateur, après conseil auprès d’un bureau d’études et accord du SPANC.

Lors du déchargement et de la pose, les cuves doivent être levée par un moyen de manutention adapté aux caractéristiques dimensionnelles.  Utilisez les quatre anneaux de levage prévus sur le côté de la cuve.  La résistance de chaque élingue doit être de 2 tonnes minimum (poids cuve = 1240 kg). L’angle minimum devra être inférieur à 30° par rapport à la verticale. Veillez à respecter les règles de sécurité en vigueur.

La profondeur de fouille étant supérieure à 1,30 m, la modalité de protection des opérateurs doit se faire conformément à la réglementation en vigueur.
Le terrassement doit être réalisé de manière à obtenir 20 cm minimum d’espace tout autour de la cuve. La surface d’implantation minimal nécessaire est de 8.68 m2 (3.1 m x 2.8 m) et une profondeur de 1.9 m mini. Tous les éléments rencontrés en fond de fouille et susceptibles de constituer des points durs doivent être enlevé. 

Recouvrir le fond de la fouille d’un lit de sable ou de matériau de granulométrie 2/4 ou 4/6 mm de 20 cm d’épaisseur, parfaitement de niveau et compacté avant de poser la cuve.

Simultanément, remplir la fosse septique d’eau claire et remblayer avec du sable ou un matériau de granulométrie 2/4 mm ou 2/6 jusqu’au fi l d’eau d’entrée. Procéder par palier de 50 cm en réalisant un compactage hydraulique. Le compactage par engin mécanique n’est pas autorisé.

Terminer le remblayage avec de la terre végétale jusqu’au niveau des couvercles. Le remblai maximum au-dessus des trous d’Homme est de 30 cm (soit 1 rehausse maximum par TH). Lors du remblayage, veiller à laisser accessibles les couvercles, afi n d’avoir accès à l’intérieur de la cuve pour les opérations de maintenance.

Pendant les travaux, maintenir la nappe sous le niveau du radier. Disposer un géotextile sur toute la périphérie de la fouille. Réaliser un radier béton 350 kg/m3 ferraillé avec mise en place d’un treillis soudé rigide suffi samment résistant. Réaliser un système d’ancrage en acier solidaire au treillis pour assurer l’homogénéité de la résistance.

Ce dispositif sera composé de 4 crochets latéraux sur lesquels viendront s’arrimer les sangles sans tension excessive. Les sangles passeront par les tubes d’ancrage prévu à cet effet. Les caractéristiques du radier (positionnement, ferraillage, dimensions, épaisseur…) devront être déterminées par un bureau d’études afin que ces éléments répondent aux contraintes auxquelles ils sont destinés.

Solution d’ancrage alternative : Fixer un treillis soudé sous la cuve en s’accrochant au tube d’ancrage latéral. Couler 5 cm de béton dosé à 350 kg/m3 de ciment dans le fond de la fouille. Descendre la cuve et le treillis dans le fond de la fouille en veillant à tasser et mettre de niveau la cuve. Remplir le fond de la fouille avec a minima 30 cm de béton de manière à recouvrir les tubes d’ancrages.

Installer un piézomètre (tube PVC diamètre 315 mm) pour mesurer le niveau de la nappe, et permettant de la rabattre si nécessaire pendant les opérations de vidange.Simultanément, remplir la fosse septique d’eau claire et remblayer avec du sable (ou du gravillon roulé 2/4 mm) jusqu’au fil d’eau d’entrée. Procéder par palier de 50 cm en réalisant un compactage hydraulique. Le compactage par engin mécanique n’est pas autorisé.

Remblayer avec du sable (ou du gravillon roulé 2/4 mm) jusqu’au fil d’eau d’entrée, puis terminer le remblayage avec de la terre végétale jusqu’au niveau des couvercles. Le remblai maximum sans dalle de reprise des charges est de 0,3 m. Lors du remblayage, veiller à laisser accessibles les couvercles situés sur le dessus de la filière, afi n d’avoir accès à l’intérieur des cuves pour les opérations de maintenance.

Il est impératif de respecter les modalités de mise en œuvre particulière dans les situations suivantes :

Sol imperméable et /ou argileux : Dans ce cas il y a lieu de mettre en place un géotextile et d’utiliser du sable stabilisé à 200 kg/m3 pour le remblai latéral et le lit de pose. Consulter un bureau d’étude spécialisé qui définira le type d’évacuation à mettre en œuvre selon l’arrêté du 7 septembre 2009 modifié (infiltration si possible, sinon rejet vers milieu hydraulique superficiel avec autorisation).

Sol instable et/ou limoneux : Dans le cas d’implantation dans un terrain instable et/ou limoneux, il y a lieu de réaliser le remblai latéral et le fond de fouille au sable stabilisé à 200kg/m3.

Zone inondable : Les filières Hydrofiltres ne sont pas prévues pour être installées en zone inondable.

Terrain en pente (> 5%) : En fonction de la nature du sol, il peut être nécessaire de réaliser un mur de soutènement. Il est nécessaire d’éviter une installation dans un point bas du terrain, ou le cas échéant de prévoir la pose d’un drainage en amont de la cuve afin d’évacuer les eaux de ruissellement. Par ailleurs, il faudra veiller à poser la cuve parfaitement de niveau.

Passage et stationnement de véhicules, aires de stockage : En cas de passage de véhicule sur ou à proximité de la cuve ou en cas de charge statique, il conviendra de réaliser une dalle de répartition des charges en béton fortement armé reposant sur le terrain naturel non remué ou stabilisé, avec des tampons hydrauliques adaptés.

Remarque : Dans les cas précités, où il y a nécessité de réaliser un mur de soutènement, et/ou une dalle d’ancrage ou de répartition des charges, une étude complète devra être réalisée afin de définir les caractéristiques techniques de ces ouvrages (dimensions, composition, structure, etc…). Cette étude devra prendre en compte les facteurs externes (présence de nappe phréatique, nature du sol, poussée latérale, etc…) et devra être réalisée par un bureau d’études spécialisé.

Ces raccordements sont effectués par l’entreprise responsable de la pose de manière à être étanches et en suivant les instructions décrites dans ce guide (voir représentation paragraphe 1.9 suivant).

Le filtre compact est livré « prêt à poser », l’ensemble des équipements, y compris le réseau de distribution, étant installé dans nos usines.

La cuve est livrée prête à être raccordée avec du tube PVC DN100. Ces raccordements sont effectués par l’entreprise responsable de la pose de manière à être étanches et en suivant les instructions décrites dans ce guide. La canalisation d’arrivée et de sortie des effluents doit présenter une pente de 2 % à 4 % (attention : tenir compte du tassement du terrain). L’effluent circule dans la fosse puis dans le filtre compact de façon gravitaire. L’évacuation des eaux traitées peut se faire gravitairement ou bien à l’aide d’un poste de relevage marqué CE (hors agrément) en aval. Dans tous les cas, l’évacuation finale doit être réalisée conformément à l’arrêté du 07 septembre 2009 modifié.

Le prélèvement des échantillons (prélèvement ponctuel ou bilan 24h dans le cas de contrôle réglementaire) doit se faire dans le regard de prélèvement de la fi lière ou dans le poste de relevage en aval de la fi lière.

La mise en place de prélèvement 24 h doit être réalisée par un professionnel.

Mise en place d’un prélèvement 24 h : Installer un préleveur automatique à proximité immédiate du regard (< 2 m), Plonger la crépine du préleveur dans le regard de prélèvement ou le poste marqué CE (hors agrément) en aval. Attention la crépine d’aspiration ne doit pas être au fond du regard ni en surface de l’eau. Lors de la mise en place du prélèvement, le port des EPI (équipements individuels de protection) doit être respecté afin d’éviter tout contact avec les eaux usées.

UNE GARANTIE DE 10 ANS POUR VOTRE TRANQUILLITÉ

L'enregistrement du numéro de série de votre Hydrofiltre® 2 : point de départ de votre garantie


Nos filières sont garanties 10 ans pour la cuverie & 1 an pour les autres composants.

La période de garantie débute le jour de l’installation.

Pour cela, vous ou votre installateur, devrez enregistrer le numéro de série sur le site internet.

Ce numéro de série se situe sur une plaque à l’intérieur du compartiment massif filtrant – trappe d’accès rectangulaire .

Enregistrer mon produit

HYDROFILTRE® 2 : UN MINIMUM D'ESPACE POUR UN MAXIMUM D'EFFICACITÉ